20 erreurs classiques en trading et comment les éviter #2

20 erreurs classiques en trading partie 2

20 erreurs classiques en trading et comment les éviter #2

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur reddit
Partager sur email
Partager sur print

Nos aventures continuent !

Découvre dans ce nouvel article, cinq nouvelles erreurs courantes commises par les traders débutants.

Surtout, découvre un de nos petits secrets qui fait toute la différence. 

Et si tu l’as manqué, c’est ici pour les 5 premières erreurs de débutants !

6. Surcomplexifier le trading

L'erreur courante

Les traders novices ont la fâcheuse tendance à vouloir compenser leur manque de confiance en eux ou leur échec par une recherche permanente de nouvelles règles, le dernier indicateur magique.

Ou plus simplement, tout ce qui pourrait les aider à mieux trader.

Passer d’un système à l’autre va non seulement te prendre du temps, mais aussi détruire ton mindset dans une recherche futile du Saint-Graal.

Jusqu’à ce qu’ils réalisent que finalement, le système parfait… n’existe pas.

Et surtout, pourquoi les novices pensent-ils qu’ils ont besoin de quelque chose de différent?

Parce qu’ils surestiment l’importance d’une bonne entrée.

En conséquence, ils perdent leur temps et leur énergie à la recherche du système qui génère des entrées parfaites.

Et donc, ils complexifient leur processus d’entrée en position.

Jusqu’à rendre le process si compliqué qu’il en devient inutilisable…

Cette logique de conduit à la « paralysie par l’analyse ». 

Les traders s’enlisent tellement dans l’optimisation des indicateurs, des stratégies et des formules complexes qu’ils deviennent incapables d’effectuer la moindre transaction.

Ils attendent tellement l’alignement parfait avant d’ouvrir une position qu’ils ne parviennent même plus à appuyer sur la gâchette. 

Et donc cette paralysie déclenche le besoin d’avoir raison. 

Et si tu veux avoir raison, tu ne peux pas accepter de pertes.

Si tu ne peux accepter aucune perte, tu n’as rien d’un trader.

La solution: KISS! Keep It Simple & Stupid

Sans hésitation, les choses les plus simples en trading fonctionnent toujours le mieux. 

Les marchés représentent un mélange complexe de personnes qui appliquent des stratégies tout aussi complexes, et composent une pression acheteuse et vendeuse. 

Là où certains reçoivent des signaux d’achat, d’autres voient des signaux de vente. 

Et réciproquement.

Résoudre le puzzle est déjà complexe. 

Alors pourquoi avoir le besoin de créer des stratégies d’entrée en position complexes qui ne font qu’ajouter de la complexité à un environnement déjà complexe?

En vérité, cela résulte en grande partie du désir des gens d’essayer de contrôler quelque chose sur lequel ils ne peuvent avoir aucun contrôle.

La seule variable du marché que nous pouvons contrôler, c’est nous-mêmes: Notre peur, notre avidité, nos émotions, et la façon dont nous interagissons avec le marché et dont nous respectons nos règles de trading.

Sérieusement, les êtres humains sont câblés de telle manière qu’ils essaient systématiquement de passer de la douleur au plaisir.

Le trader moyen pense que s’il optimise quelque chose en s’éloignant de la douleur des pertes passées, il s’oriente vers le profit et crée ainsi un avenir de plaisir.

La sur-optimisation/complexification n’aide pas sur le long terme.

Avoir une approche simple et directe de l’entrée sur le marché du travail :

  • détourne l’attention du besoin d’avoir raison,
  • libère ton temps afin explorer d’autres aspects du trading et passer moins de temps à examiner les graphiques et les techniques d’analyse,
  • se traduisent par des avantages psychologiques et physiologiques (pour faire simple, ne pas se prendre la tête).

7. Considérer que le risk-management n'est pas sexy

L'erreur courante

Le risk-management n’est tout simplement pas la chose la plus sexy et la première chose à laquelle on pense quand il s’agit d’apprendre le trading.

Ce sont des mathématiques, et encore des mathématiques que pratiquement tout le monde peut comprendre et appliquer.

La grande majorité des traders, et l’industrie du trading ont tendance à éviter le risk-management comme la peste noire. 

Mentionne le risk-management dans une conversation, et ton interlocuteur risque le auto-induit.

Bref, le désintérêt pour le risk-management est flagrant.

Et dramatique. 

Et si tu n’y crois pas, pose toi ces questions simples

  • Combien d’heures as-tu consacrées à l’optimisation de tes stratégies d’entrée et de sortie ?
  • Combien d’heures as-tu consacrées au position sizing?
  • As-tu eu envie de squeezer cette partie de l’article et aller au paragraphe suivant?

En effet, de nombreux traders et investisseurs ont une (trop) pauvre compréhension du risk-management.

Par exemple, lors de la création de leur plan, les débutants oublient de décrire la taille de leur position.

On estime que 90 à 95% des traders échouent (comprendre qu’ils explosent leur compte) dans un délai de deux ans. 

Face à ce ratio, de nombreux traders s’amusent quand même à ALL-IN.

Pourtant, le simple fait que tant de traders échouent et que d’autres risquent la totalité de leurs comptes (la plupart ne s’en rendent même pas compte) en dit long sur l’importance du risk-management.

D’un autre côté, un bon risk-management peut littéralement transformer une stratégie performante moyenne en une machine à cash générant plusieurs millions de dollars en quelques années à peine.

Mais bon. 

Peu de monde en connait vraiment le secret. 

Considère le scénario suivant.

Deux traders utilisent le même système sur une période de quatre ans. 

La quatrième année, le système déconne et les traders rendent une grande partie des gains réalisés au cours des trois premières années.

Le trader appliquant une stratégie de risk-management appropriée aurait fait croître incroyablement son compte pendant les trois bonnes années, et saura protéger son compte le moment venu.

A l’opposé, le trader qui ne le fait pas n’est pas efficace pendant les trois années rentables, et finit par redistribuer la plupart des bénéfices la quatrième année. 

L’écart entre ces deux traders pourrait être de plusieurs centaines de milliers de dollars… 

La solution: Avoir des règles strictes.

Le risk-management consiste simplement à déterminer la part de ton capital que tu vas risquer sur chaque position.

Cela se fait non seulement en déterminant la taille de ta position, mais aussi en déterminant exactement quand tu vas ajouter/réduire cette position. 

Il n’y a vraiment que quelques règles de base qui font cependant toute la différence. 

Et malheureusement de trop nombreux traders se contentent du fameux « ne pas risquer plus 1% de capital à risque par trade ».

D’accord super. Rendez-vous dans 10 ans pour être « enfin riche ».

Si oui, on ne trade pas pour l’argent car l’argent dans notre milieu empoisonne l’esprit, il faut quand même avouer qu’on est tous ici pour gagner de l’argent.

Il faut juste apprendre comment faire pour optimiser son position sizing sans ralentir son chemin.

Car appliquer la règle du 1% strictement, c’est CLAIREMENT ralentir le process. 

Oui, savoir exactement « combien » tu vas acheter et vendre lorsque tes signaux d’entrée en position seront confirmés te permet déjà d’appréhender la base du risk-management.

Ainsi, tu ne t’exposeras plus à des positions dont la taille est soit trop grande, soit trop petite pour la taille ton compte.

Tu seras également en mesure de définir clairement quand augmenter et diminuer la taille de vos positions en fonction de votre capital total.

En règle générale, les changements dans la taille de la position doivent être fondée sur les variations de ton capital, mais aussi de tes profits. 

Je te donne un petit SECRET sur le position sizing...qui va faire une ENORME différence

Ce paragraphe a son propre titre car c’est probablement l’outil le plus sous-estimé et le plus puissant qu’un trader puisse avoir et maitriser.

Il va bien plus loin que ce que tu imagines. 

Voilà quelques règles: 

  • La règle classique de base: Ne risque pas plus de 1 ou 2% de tes capitaux sur une seule transaction.
  • Si tu perds 6% de ton capital en un mois, arrête de trader, prend du recul et analyse tes erreurs.
  • Sais toujours où tu te situes par rapport à tes seuils de margin.
  • Définis quand tu ajoutes sur un winner.
    • Oui, nous ajoutons plus de risque aux trades gagnants, pas aux perdants…
    • Par exemple, après que ton trade t’ait rapporté 1R, déplace ton stop à breakeven et ajoute.
Et surtout, voilà le petit secret. 
  • Distingue tes profits de ton capital pour une période donnée.
  • Définis quand un profit retourne dans ton capital. Au Subverto Club, nous considérons notre capital en début de mois. Ainsi, pour le mois en cours, les gains sont essentiellement des profits. Ils ne réintègrent le capital qu’en fin de mois.
  • Puis définis un pourcentage de tes profits mensuels que tu peux risquer en plus de tes 1 ou 2% par transaction. Ainsi, ton risque ne sera pas de 1 ou 2 % de ton capital, mais de 2 % de ton capital et de 5% de profits par exemple.

Fais un calcul simple.

  • Sur capital de 100.000 euros, 1% à risque est à égal à 1.000 euros.
  • Si tu génères 10.000 euros de profits sur le mois, ton risque est:
    • De 1% de 110.000 euros dans la méthode classique, soit… 1100 euros.
    • De 1% de 100.000 euros et de 5% de profits, soit… 1500 euros avec le petit secret que l’on vient de te donner.

Imagine donc la différence que cela peut faire sur du long terme…

8. Ne pas comprendre que perdre est le meilleur moyen de réussir

L'erreur courante

Très tôt dans la vie, on nous apprend à croire que perdre est mauvais et que pour réussir, nous devons être de la race des « gagnants ».

Ce conditionnement nous est inssuflé dès notre plus jeune âge à l’école, mais on le retrouve aussi dans le monde des affaires, du sport et même de l’environnement social auquel nous participons.

Nous sommes constamment encouragés à concourir pour gagner, et les gagnants sont félicités pour leurs réalisations. 

Et les perdants sont moqués. 

Perdre est traité avec dédain et la défaite génère des émotions négatives de colère, de déception et de frustration.

Ainsi, nous associons aujourd’hui la défaite et l’échec à un jugement social.

Nous pensons que nous avons échoué lorsque nous perdons et nous craignons alors que la société et nos pairs nous jugent comme des perdants. 

Ces réactions émotionnelles négatives à la défaite créent des frustrations et peuvent amener le trader débutant à prendre des décisions erratiques, injustifiées et subjectives, qui engendreront encore plus de déception, de mauvais résultats et surtout une perte de capital.

La solution: Apprend à penser en terme de probabilités

Accepter que le trading consiste autant à perdre qu’à gagner suppose un bond en avant spectaculaire pour un trader.

C’est un signe certain qu’un certain degré de professionnalisme a été atteint.

Alors comment peux-tu accepter de perdre?

L’acceptation de perdre et d’être capable de faire face à la perte d’une manière clinique est obtenue grâce à :

  • Du développement personnel,
  • Perdre peu, c’est-à-dire, risquer peu,
  • Et aussi par une compréhension complète de l’éventail des probabilités et des résultats de ton système de trading ou de l’approche utilisée pour faire participer le marché.

Tout d’abord, accepter de perdre exige un travail sur soi.

Pour parvenir à un état d’acceptation, il faut d’abord prendre conscience que, malgré tous nos conditionnements contraires dans d’autres domaines de la vie, perdre est en fait parfaitement acceptable dans le trading.

Tu dois développer de l’empathie pour tes pertes.

L’empathie changera ton état d’esprit de sorte qu’avoir raison et juger chaque transaction comme un winner ou un loser perdra de son importance face à l’importance de bien suivre tes règles, et ce quelque soit le résultat.

L’empathie avec tes pertes construira lentement une pensée en terme de probabilités.

Deuxièmement, perdre exige que tu comprennes l’espérance mathématiques de ton système de trading.

C’est à dire, que peux-tu espérer gagner ou à perdre, en moyenne, pour chaque transaction sur un large échantillon de transactions. 

Il s’agit essentiellement d’un chiffre de référence qui va t’indiquer si ton système t’apporte un réel avantage ou non sur le marché. 

Si ton espérance est positive, tu obtiendras sur du long terme plus de gains que de pertes. 

Tes pertes renforceront ta confiance en tes capacités et en ton système car chacune d’entre elles consistera simplement dans l‘exécution mécanique d’un système qui mathématiquement a prouvé sa capacité à générer sur du long terme, plus de perte que de gains… 

Et donc tes pertes vont peu à peu renforcer ta confiance en toi et ton système. Le tout étant de t’assurer de perdre peu, et d’accepter de trader, et donc de perdre.

9. Le levier est mauvais pour tes émotions

L'erreur courante

Le principal avantage de l’utilisation de l’effet de levier et/ou du trading sur marge réside dans l’augmentation du pouvoir d’achat du trader.

Des montants de capital relativement faibles peuvent être utilisés pour avoir accès à des positions beaucoup plus importantes que celles dont disposeraient le trader s’il n’utilisait que le capital ou les fonds dont il dispose.

Le trading utilisant les marges disponibles auprès des fournisseurs de CFD par exemple a permis à de nombreuses personnes de commencer à trader en utilisant de tout petit capital de départ. 

Pour faire simple:

  • Si le trade bouge en ta faveur, tu gagneras plus d’argent.
  • Si le trade bouge contre toi, tu perdras plus d’argent.

Ainsi, d’une part, cela nous permet donc de générer un pourcentage plus élevé de rendement sur notre capital disponible.

Mais d’autre part, cela peut donc aussi amplifier les pertes et ajouter un élément de risque plus important pour les traders qui ne comprennent pas pleinement les ramifications du trading avec marge.

Le problème qui en découle tant que trader débutant est simple

  • Tu te sens euphorique de gagner plus d’argent
  • Tu te sens mal de perdre plus d’argent.

Et par conséquent, en augmentant sa « puissance » d’achat, le trader en herbe a tendance à… se surexpose dans l’espoir de gains rapides.

Et ça finit TOUJOURS mal. 

Parce que l’utilisation de l’effet de levier conduit également à décupler les émotions. Et les émotions mènent à de mauvaises décisions.

Il existe d’innombrables exemples de traders utilisant des niveaux de marge ou d’effet de levier beaucoup plus élevés qui les ont conduits à exploser complètement leurs comptes de trading.

Donc…. l’effet de levier est une épée à double tranchant !

De nombreux traders de CFD inexpérimentés, sous-capitalisés et sous-préparés ont subi la colère des marchés lorsqu’ils ont été surexposés aux mouvements défavorables du marché.

La solution: Pas de levier, ou un petit levier bien maîtrisé.

Deux solutions, très simples :

  • Si tu es débutant, n’utilise pas l’effet de levier tant que tu n’as pas prouvé que tu pouvais contrôler tes émotions.
  • Si tu n’es pas un débutant, utilise le judicieusement et avec parcimonie. Pas de levier x100, please…

L’utilisation de l’effet de levier ou de la marge dans les opérations de trading exige une compréhension approfondie des conséquences positives et négatives que l’effet de levier peut avoir.

Ignorer cela n’est pas une option, ni croire que les résultats négatifs ne t’arriveront pas car ils arriveront FORCEMENT.

Il est d’une importance vitale de bien comprendre les implications de l’utilisation de tout niveau d’endettement dans votre activité de trading.

La mise en place d’un système ou d’une stratégie de trading robuste et rentable a le potentiel de produire d’excellents résultats qui deviendront exceptionnels si tu gères bien ton levier et ton position sizing.

L’utilisation d’un système ou d’une stratégie de trading peu performant ne servira qu’à l’anéantir (et t’anéntir psychologiquement aussi) plus rapidement que s’il n’avait pas été adapté.

Utilise-le judicieusement et il sera ton ami.

Utilise-le imprudemment et ce sera ton pire ennemi.

10. Se perdre dans les unités de temps

L'erreur courante

Un problème récurrent chez les débutants touche à la gestion des unités de temps.

Le novice va recevoir un signal swing sur le daily.

Dans le même temps, il reçoit un signal court terme. Dans le même sens, ou dans la direction opposée.

Le trade court terme fonctionne bien et des profits sont banqués.

Mais le débutant se perd dans ses pensées et dans la gestion des unités de temps.

Et il cut son trade daily sur un signal 15 min baissier… tout ça pour éviter un mini pullback qui ne remettait absolument pas en cause la tendance daily de fond.

Puis, il voit le prix bouger en faveur de son trade.

Sans qu’il soit parti prenante de ce marché… et donc il laisse des profits bêtement.

La solution

Ce n’est pas compliqué, mais cela demande un peu de travail. 

Et c’est un travail en trois étapes.

  • Première étape: tu dois déterminer ton profil de trader.
  • Deuxième étape: Tu dois suivre ton plan sur chaque timeframe indépendamment afin d’éviter de te perdre dans les analyses et générer des pensées négatives.
  • Troisième étape: Tu va apprendre le multi timeframe.

En premier lieu, tu dois identifier quel type de trader tu es, et sur quelle unité de temps tu te sens confortable.

Court terme, swing, long terme? Un mélange de tout cela? 

Il n’y a pas de définition stricte pour être honnête et tout est assez subjectif:

  • Pour le day trader, le long terme sera un trade de quelques jours.
  • Pour le trader long terme, on parlera alors de quelques semaines
  • Et pour l’investisseur, quelques mois. 

Donc c’est relatif et propre à chacun. 

En second lieu, tu dois comprendre qu’un trade entré sur une fenêtre de temps journalière doit être exit sur un signal journalier. 

Bien sûr tu pourras jouer court terme également et optimiser une entrée/sortie sur une plus petite fenêtre de temps.

Mais, cela à condition de:

  • Ne pas confondre les unités de temps et avorter un trade daily sur du 15 min; donc ne pas confondre les règles de ton trade moyen terme, avec ton trade court terme.
  • Etre certain d’optimiser ton entrée et ta sortie sur une petite fenêtre de temps, seulement et seulement si ta fenêtre de temps qui a initié ton trade donne un signal baissier.

En d’autres mots, il est vital que tu suives strictement les règles de trading de ton système sur chaque timeframe, et ce intelligemment. 

Enfin, apprend l’analyse multi-timeframe (multi unité de temps si tu as du mal avec l’anglais). 

Cela suppose d’avoir déjà un bon skill et un bon niveau de confiance en toi pour y parvenir.

Cela permet donc de tenir des positions long termes, mais dans le même temps de se hedger, ou jouer un trade court terme évident dans le sens opposé, et ce sans clôturer dans la confusion la position long terme. 

Il faut donc apprendre à reconnaître des opportunités et à identifier comment elles pourraient s’incrémenter en multi-timeframe.

Ainsi, tu peux envisager d’ouvrir un trade daily sur la base d’un signal H4 et H1, car le graphique daily semble bon.

Et si le H4 confirme, tu auras confirmation de ton trade daily avec une entrée ultra optimisée…

Pour simplifier, le multi timeframe, c’est comme regarder une oeuvre d’art ou un puzzle:

  • Si tu regardes de très près, tu vas voir des détails de ouf’ que tu ne verrais pas si tu regardais l’oeuvre dans sa globalité, mais tu vas manquer la beauté de l’oeuvre. Ainsi, tu as un gros niveau de détail, mais tu ne perçois rien de l’oeuvre générale. Bref, tu ne vois que les détails sur une pièce du puzzle.
  • Si tu prends un peu de recul, tu vas voir des coups de pinceaux et identifier quelques formes intéressantes mais tu ne comprendras toujours pas ce que l’artiste a bien voulu dire. Là, tu vois une seule pièce du puzzle, mais dans sa globalité.
  • Et si tu recules vraiment, tu vas voir l’oeuvre dans sa globalité, et prendre conscience de la beauté de l’oeuvre et tu pourras enfin résoudre le puzzle et comprendre ce que l’artiste a voulu dire. Bref, tu vois le puzzle en son entier, et tout fait enfin sens !
Connais tes règles, connais ton système, fais toi confiance et tu verras, le multi timeframe, c’est comme résoudre un magnifique puzzle et voir les pièces s’assembler les unes après les autres. 

To be continued...

FREE WEEKLY TRADING REPORT

Subscribers, if you are unable to view the content, simply re-enter your email address and you will be granted an instant access. 

Enjoy the report and feel free to comment !

Cheers.

Happy trading. 

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur reddit
Partager sur email
Partager sur print

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de